terre de liens normandie

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Pourquoi développer un système alimentaire local sur son territoire ?

 

 

 

Bénéfices économiques:



  • préservation / développement des emplois agricoles

Tournées vers les circuits courts et leur territoire, les fermes peuvent conserver une plus grande valeur ajoutée sur leurs productions, et ainsi générer plus d'emplois sur une moindre surface (Source : Agreste). Les fermes bio en particulier, pratiquant plus fortement ce genre de circuits locaux, emploient en moyenne 60% de salariés en plus que les fermes conventionnelles(Source : Agreste). En effet, ayant moins recours à la mécanisation ou à l'appui des produits chimiques, plus diversifiées et donc valorisant mieux les potentiels d'une même ferme, ces pratiques agricoles sont génératrices d'emplois.

Si nous relocalisions notre alimentation, ce seraient ainsi plusieurs centaines de milliers d'emplois agricoles qui seraient crééés...

Voir le convertisseur Terre de Liens.


En 1955, la France comptait 2,3 millions d'exploitations agricoles. En 2010, elles ne sont plus que 490 000 (les 2/3 considérées comme professionnelles).
En 1955, la population active agricole (familiale et salariée) atteignait 6,2 millions de personnes (1/3 de l'emploi total en France). En 2010, elle représentait 960 000 actifs.   Source agreste.
La "modernisation" des exploitations a bien eu pour corollaire une chute drastique des emplois agricoles.
Avec en moyenne 1 installation pour 3 départs en retraite, la tendance est toujours la même.

Les fermes continuent donc de s'agrandir, les exploitations à se mécaniser pour remplacer les paysans non remplacés.

Graphique extrait des données Agreste

 

  • préservation / développement des emplois indirects : de la transformation à la distribution

À ces emplois directs générés par l'activité agricole, se rajouteront alors de nombreux emplois indirects : dans la transformation, la distribution, la commercialisation de ces produits…

En effet, ce n'est pas la seule production qui est à relocaliser, mais bien tout un circuit de distribution / transformation jusqu'à la consommation qui est à repenser plus localisé.


L'évolution des modes de distribution et de consommation (intégration de l'agriculture dans les filières agro-industrielles et développement de la grande distribution) a ainsi eu un impact sur de nombreux emplois de proximité : depuis 1960, ce sont ainsi près de 60% des commerces alimentaires de proximité ont ainsi disparu. (Source Insee).
Si des emplois ont en parallèle été créés dans l'agro-alimentaire, le déclin qu'enregistre ce secteur semble devoir s'accentuer face à la concurrence des marchés mondiaux : fermeture d'abattoirs, délocalisations des usines ....
Concentrant progressivement près de 90% des achats alimentaires des consommateurs, la grande distribution pèse désormais de tout son poids sur les industries agro-alimentaires et derrière elles sur les producteurs, influant sur les prix comme sur les conditions de production. Consommations de masse et transformations des pratiques alimentaires ont pu assurer son monopole : les ménages consacrent aujourd'hui de moins en moins d’argent à leurs achats de nourriture et boissons - 17 % des dépenses de consommation aujourd’hui, contre un tiers il y a 30 ans (Source Insee)

 

Bénéfices sociaux:


  • Lien social

Relocaliser, développer une économie alimentaire solidaire : c'est permettre aux habitants de reprendre en main leur alimentation, et recréer des liens localement pour faire vivre ces circuits alimentaires de proximité. Ce sont ainsi plus de liens locaux qui sont développés, des lieux de sociabilité préservés ou (re)créés...


Dans des campagnes où la population tend à décroître, ces activités de proximité permettent de maintenir des populations, et donc les services qui les accompagnent.

Revue de presse
Epicerie itinérante dans les campagnes
Une coopérative alimentaire à Paris
AlterConso, coopérative alimentaire à Lyon
Le champ Commun, lieu multi-services en centre-Bretagne
Un vin bio au bon goût de solidarité
Saint-Etienne: de la ferme au quartier


 


  • Santé, éducation alimentaire

L'alimentation est aujourd'hui responsable de nombreux problèmes sanitaires :

N'oublions pas également que les produits chimiques utilisés pour intensifier les productions agricoles sont une « bombe à retardement » dont les agriculteurs sont les premières victimes, et donc la société commence seulement à mesurer les impacts sur les mangeurs.

Accessibilité


  • La mise en valeur et l'attractivité du territoire

Parcequ'elle en occupe les deux-tiers de la surface, l'agriculture est une activité qui structure nos territoires : aussi bien spatialement qu'économiquement.

Impactant directement les paysages, elle est un élément majeur du cadre de vie, et peut devenir un facteur d'attractivité lorsqu'elle s'ouvre à l'accueil touristique, culturel…

« Multifonctionnelle » comme on l'appelle, l'agriculture n'est donc pas qu'une simple activité de production alimentaire, elle contribue bien plus à la vie de nos territoires

 

 

Bénéfices environnementaux :

 

  • préservation de la fertilité des sols

  • préservation de la biodiversité

  • préservation de la qualité de l'eau

  • lutte contre le changement climatique

 


  • De nombreux coûts évités ?
Revue de presse
Les coûts de l'industrie laitière

















 

Retour à la page d'accueil DEAL

 

 

 

En savoir Plus : 

- Vous avez-dit agriculture biologique ?

- une agriculture autonome, ancrée dans son territoire

- Les Fermes Terre de Liens en Normandie