terre de liens normandie

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Ressources

La Terre agricole, un Bien Commun ?

 

 

  • Biens Communs ?

Depuis quelques années, dans de nombreux domaines d'activité est observé un regain intérêt pour des formes d'organisation collectives, que de nombreux chercheurs et acteurs ont rendus plus visibles sous le nom de "communs". Le Prix Nobel d'économie Elinor Olstrom a notamment largement contribué à repopulariser ces pratiques locales, étudiant des exemples de communautés qui avaient dans l'intérêt de tous réussi à mettre en place des règles de régulation de leurs ressources naturelles.

Les communs réinventent ainsi notre vie politique et économique : " ils affirment tranquillement mais fermement qu'un autre monde est possible. Et aussi que nous pouvons le construire nous même maintenant. Les communs proposent de nouvelles formes de participation et de responsabilisation à la base."  (David Bollier)

Les communs ont souvent été critiqués par les défenseurs du marché et leur célèbre " Tragédie des Communs": tragédie qui ne décrit toutefois pas un commun puisqu'elle décrit un régime de libre accès total où tout le monde peut se servir, où il n'existe pas de régulation collective des ressources. La véritable tragédie est qu'elle "décontextualise les individus: ils n'ont alors ni de relation préalable, ni de culture partagée. Ils ne sont pas autorisés à communiquer entre eux, encore moins à nouer des liens de confiance et des savoirs partagés. On ne leur donne ni le temps, ni l'opportunité d'apprendre à coopérer. Ils sont isolés dans un laboratoire le temps d'une expérimentation, sans histoire partagée ni futur commun".

Au contraire, les communs réintroduisent la capacité des hommes à coopérer, sans nier leurs imperfections, leurs tensions aussi nées de l'individualisme ou de l'attrait du pouvoir : "les communs sont aussi marqués par des conflits de personnalité, par des débats internes sur ce qui marche le mieux ou ce qui est le plus juste. Ils ne sont pas non plus épargnés par les tire-au-flanc, les vandales ou les profiteurs – tous ceux qui veulent profiter de leurs bienfaits sans assumer les responsabilités correspondante. D'où la mise en place de limites et de sanctions pour éviter le "chacun pour soi", garantir la bonne régulation de la ressource.

"Chaque commun est alors unique : un commun est avant tout une forme d'organisation collective, un groupe qui décide de gérer une ressource de manière collective, qui invente ses règles pour la gérer et la réguler, en vue d'un accès et une utilisation équitable et soutenable de celle-ci.  Un commun est donc  constitué par rapport à une ressource, un paysage, une histoire locale et un ensemble de tradition spécifiques" David Bollier

 

Pour en savoir plus sur les communs:

 

Livres, articles

Ressources internet

La renaissance des communs : pour une société de coopération et de partage

La renaissance des communs

David Bollier, ed CL Mayer, 2014

Excellente introduction aux communs

 

Le Temps des Communs : festival francophone sur les communs

Le site du mouvement : Remix The Commons

 

Le blog de David Bollier

 

Article Bastamag: entretien avec David Bollier

Rapport de la Fondation Heinrich Böll

Biens communs - La prospérité par le partage

Silke Helfrich, Rainer Kuhlen, Wolfgang Sachs et Christian Siefkes,
Rapport de la Fondation Heinrich Böll, 01/01/2009

Video

 

Une courte animation vidéo "what are commons" (en anglais)
Plus de ressources ICI

 

 

  • La terre agricole, un Bien Commun ?

Terre de liens se revendique de ce mouvement des communs : la terre agricole, bien rare et non renouvelable, doit être géré et régulé localement, dans le bien de tous:

Voir l'intervention pour Terre de Liens de   Riccardo Petrella : la terre un bien commun autre ?